Intersection

Booking Agency

The Arrs

  • Metal-Punk-Stoner
  • Verycords
  • Agent: Bernard H.

Groupe de Metalcore français, THE ARRS a été fondé en 1998.

Après de nombreuses tournées et des shows musclés aux côtés des plus grands noms du Metal hexagonal et mondial (Gojira,

Mass Hysteria, Wall of Jericho, Sick of it all...), des prestations remarquées au Fury Fest 2005 et au Hellfest 2007, THE ARRS est

devenu la référence du style en France.

Leur carrière commence par un EP autoproduit : CONDITION HUMAINE, sorti en 2003, rapidement “sold out”. Le groupe ne

ménage pas ses efforts et planche sur son premier album ET LA DOULEUR EST LA MEME qui sort deux ans plus tard sur le label

Beat Them All/Pias. Nouveau succès puisque l’album est “sold out”. En remerciement, le groupe offre à ses fans un concert gratuit au Nouveau Casino !

Ses prestations dantesques lui ouvrent une prestigieuse invitation au FURYFEST 2005, où THE ARRS arpente la grande scène

aux côtés de groupes tels que SICK OF IT ALL, KILLSWITCH ENGAGE, MESHUGGAH et FANTOMAS. La concordance de son talent, sa ténacité et son total sacrifice lui vaut d’intégrer le Top Ten du metal français (selon la presse spécialisée).

C’est conforté dans ses capacités et reconnu par ses pairs que THE ARRS publie son second album, TRINITE, en 2007, puis HEROS ASSASSIN en 2009. Le niveau créatif grimpe d’un ton, à l’image de sa réputation, qui explose après 80 concerts livrés à travers l’Europe.

En 2010, THE ARRS joue à guichets fermés au Trabendo, concert qui sera immortalisé sur leur DVD live JUST LIVE, que le groupe propose

en téléchargement digital gratuit ou à prix libre sur son site web (+ de 20 000 téléchargements à ce jour).

Courant 2011, Stefo — ancien membre du groupe Stillrise — remplace Paskual à la guitare et Phil succède à Jérôme à la basse. Fort de son nouveau line-up, THE ARRS s’enferme en studio avec le producteur Fred Duquesne (Mass Hysteria, Watcha, Empyr...) et

nous livre son 4e album, SOLEIL NOIR, masterisé par Magnus Lindberg de CULT OF LUNA.

11 titres sans compromis, aux confins du Metal, entre mélodies Death Metal et hurlements ravageurs Hardcore. Les textes vouent

une admiration sans commune mesure à la fin et à la renaissance qui s’en suit. La fin d’une ère, la fin d’un amour ou d’une vie,

qui marquent aussi le début de nouvelles histoires. C’est toute la thématique de ce nouvel opus qui vient asseoir la pugnacité et la

véracité du groupe sur la scène francophone et internationale.