Intersection

Booking Agency

Deep In Hate

  • Metal-Punk-Stoner
  • Agent: Bernard H.

Deep in Hate est une formation Brutal Deathcore issue de la région parisienne.

 

Le groupe a d’abord eu à son actif un maxi 3 titres, No Remorse, avant de sortir son premier album Only the Strong Survive en 2008. Celui-ci est signé chez DeadSun Records, et le clip de la chanson      « Payback Time », après avoir remporté un vif succès auprès des internautes, se voit diffusé sur Virgin 17 TV et MCM lors de soirées spéciales Metal.

 

Le concept de Deep In Hate, basé sur un mélange de technicité Death et de groove Hardcore, est amené plus loin sur le second album du groupe, Origins of Inequality, paru en avril 2011 (M&O Music – Anticraft) et mixé et masterisé par Francis Caste.

 

La musique du groupe se dessine progressivement, comme les visages que l’on découvre sur la couverture de cet album, qui se détachent d’une masse à l’origine informe. Comme ces visages se faisant face, les mélodies et la technicité du Death se retrouvent alternés à la puissance et au groove du Hardcore, créant cette nuance si importante qui caractérise les représentants les plus importants de la scène Brutal Death. Cet album s’est vu illustré à travers deux clips, réalisés par Vincent Giorgetti – Halo production. Les clips, mêlant une photographie léchée à un montage nerveux, retranscrivent les nuances mêmes de la musique du groupe, d’une « violente beauté », toujours dans la continuité d’un album « à deux visages ».

 

Enfin, en 2013, Deep in Hate enregistre son troisième album « Chronicles of Oblivion » qui vient de sortir et est accueilli positivement partout en Europe et au-delà…

Animé de la volonté de proposer une musique plus mature et aboutie, de par l’expérience acquise lors de ses tournées, le groupe délaisse certains aspects progressifs de celle-ci sans pour autant aseptiser son propos. Il propose ainsi un album plus compact et homogène, sur le modèle des plus grands.

 

En décembre, un clip live tiré de la performance du groupe au Sonisphere voit le jour, afin d’annoncer la puissance avec laquelle Deep In Hate va continuer à écrire son histoire.